Communiqué de l’OLSD

dimanche 11 janvier 2015
par  webmestre
popularité : 34%

Le 7 janvier la rédaction de Charlie hebdo a été froidement décapitée en plein centre de la capitale parisienne. Le terrorisme islamiste n’est pas aveugle : Il a concentré ses tirs sur la citadelle de l’humanisme et visé le cœur de la résistance à tous les intégrismes religieux.

La France entière est sous le choc de ce carnage infâme dont l’objectif principal est de mettre le droit au blasphème sous l’éteignoir. Mais la lutte doit se poursuivre avec la plus grande rigueur contre le communautarisme, l’obscurantisme et tous les fanatismes religieux.

L’heure n’est plus aux tergiversations, ni aux atermoiements. La colère et l’indignation à elles seules, ne suffisent pas à arrêter le bras des assassins.
Force est de constater que l’inconscience de la classe politique a atteint un tel seuil de gravité que le premier ennemi de la République, le front national, a pris en otage la laïcité, condition pourtant essentielle à toutes les libertés et mis sur la défensive les Républicains attachés aux valeurs universelles.

C’est pourquoi plus que jamais, l’heure est à la mobilisation la plus large pour exiger des pouvoirs publics de rompre avec l’angélisme ambiant et les compromissions politiciennes qui mettent en péril les fondements de la République.

Nous dénonçons avec la plus grande vigueur ce lâche assassinat et appelons toutes les dionysiennes et tous les dionysiens à manifester massivement dimanche 11 janvier 2015 à 15h à Paris pour appeler à la consolidation des acquis séculaires de la République, au premier rang desquels la laïcité, dont le respect est la garantie du vivre-ensemble.

Le 7 janvier la rédaction de Charlie hebdo a été froidement décapitée en plein centre de la capitale parisienne. Le terrorisme islamiste n’est pas aveugle : Il a concentré ses tirs sur la citadelle de l’humanisme et visé le cœur de la résistance à tous les intégrismes religieux.

La France entière est sous le choc de ce carnage infâme dont l’objectif principal est de mettre le droit au blasphème sous l’éteignoir. Mais la lutte doit se poursuivre avec la plus grande rigueur contre le communautarisme, l’obscurantisme et tous les fanatismes religieux.

L’heure n’est plus aux tergiversations, ni aux atermoiements. La colère et l’indignation à elles seules, ne suffisent pas à arrêter le bras des assassins.
Force est de constater que l’inconscience de la classe politique a atteint un tel seuil de gravité que le premier ennemi de la République, le front national, a pris en otage la laïcité, condition pourtant essentielle à toutes les libertés et mis sur la défensive les Républicains attachés aux valeurs universelles.

C’est pourquoi plus que jamais, l’heure est à la mobilisation la plus large pour exiger des pouvoirs publics de rompre avec l’angélisme ambiant et les compromissions politiciennes qui mettent en péril les fondements de la République.

Nous dénonçons avec la plus grande vigueur ce lâche assassinat et appelons toutes les dionysiennes et tous les dionysiens à manifester massivement dimanche 11 janvier 2015 à 15h à Paris pour appeler à la consolidation des acquis séculaires de la République, au premier rang desquels la laïcité, dont le respect est la garantie du vivre-ensemble.