On ne négocie pas avec le fascisme, on le combat !

vendredi 25 avril 2014
par  webmestre
popularité : 34%

Le dimanche 13 avril 2014, à l’instigation de Farida Belghoul et de son organisation La journée du retrait de l’école s’est tenue à Saint-Denis une réunion dont le thème portait sur la prétendue théorie du genre.

Alertés, des mouvements de gauche et l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD) se sont mobilisés pour organiser la riposte. Ainsi, ils ont pu dénoncer avec force les manipulations de cette extrême droite de l’intégrisme catholique et islamiste dont le but principal est de semer la peur chez les parents d’élèves et de déstabiliser l’Ecole. Le « collectif dionysien contre l’extrême droite et le Front National » y a distribué un tract pour mettre en lumière les allégations de ces intégristes et dénoncer leurs mensonges, notamment le fait que la prétendue théorie du genre serait appliquée dans les écoles.

Le choix d’organiser cette action à Saint-Denis n’est pas fortuit. Ils savaient qu’ils y trouveraient un soutien, celui des islamistes du centre Tawhid de la rue de la Boulangerie. Et bien que la manifestation se soit déroulée dans un calme parfait, ils ont poussé l’arrogance à invectiver et menacer les manifestants.

Des élus de la municipalité présents à la manifestation se sont posés en conciliateurs. Cette attitude nous interpelle du point de vue du principe : Est-il possible de seulement négocier face à ceux qui sont dans la haine de l’autre, la xénophobie et le communautarisme ? Est-il possible de concilier le progrès et l’intégrisme, qu’il soit catholique ou islamiste ? Est-il possible de concilier ceux qui luttent pour l’égalité entre les femmes et les hommes et ceux qui la combattent ? Est-il possible de concilier ceux qui luttent pour la laïcité et ceux qui veulent soumettre la société aux religions ?

Il n’y a pas de conciliation possible avec les fascistes. Il ne peut y avoir que l’affirmation de la République et de la Loi.

L’OLSD