PAS DE PROGRES SOCIAL SANS LAÏCITE

CONFERENCE DEBAT
mardi 10 novembre 2015
par  webmestre
popularité : 37%

Jeudi 3 décembre 2015 à 18h30
Hôtel de ville de Saint-Denis.

Avec le soutien du CLR, du CNAFAL, de la Ligue du droit international des femmes.
Avec Guylain Chevrier Docteur en histoire, enseignant et formateur en travail social, ancien membre de la mission laïcité du Haut conseil à l’intégration,
Jean François Chalot, Secrétaire général du CNAFAL
Gilbert Aberjel, Vice-président du Comité Laïcité République.

Cette conférence-débat devait avoir lieu le 27 mai dernier à Saint-Denis mais un groupe d’individus violents en avait empêché la tenue, au prétexte que le conférencier Guylain Chevrier était prétendument membre de « Riposte laïque », avec lequel il a en réalité rompu avant la dérive d’extrême droite de ce site qu’il combat résolument.
Au delà des attaques contre Guylain Chevrier, en utilisant la diffamation et les amalgames, c’est la laïcité qui était visée, car l’insulte suprême a été lancée contre les personnes présentes : « islamophobes ! ».
Fidèle à ses principes fondateurs et fort du soutien multiforme d’associations et de partis politiques, l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (l’OLSD) s’est fait un devoir de reprogrammer la même conférence, sur le même thème, en réinvitant le même conférencier principal, Guylain Chevrier pour honorer d’une part son combat républicain et se hisser d’autre part aux exigences de la liberté d’expression.
Le combat pour la laïcité est inséparable de celui des libertés. Pour certains courants dénoncer les atteintes à la laïcité, c’est stigmatiser les « communautés », condamner les religions, notamment l’islam et pour eux, toute critique du communautarisme ou d’une religion est synonyme de délit d’opinion. Leur but est clair : Il s’agit pour eux de réduire au silence les laïques, d’en faire purement et simplement des racistes et de mettre en cause au bout du compte le droit au blasphème.
Nous ne sommes ni des racistes, ni des suppôts de l’extrême droite ; nous revendiquons notre attachement total à la laïcité d’autant que ce principe républicain, kidnappé par le Front national, scelle la garantie de notre modèle social.
Tandis que le multiculturalisme divise, fragmente et affaiblit les forces sociales, la laïcité les unifie pour consacrer le caractère indissociable du combat laïque et du combat social !
Nous enregistrons avec satisfaction l’attitude du Maire, Didier Paillard, qui permet la tenue de cette conférence et ouvre la porte au débat contradictoire dans la ville. L’OLSD s’en félicite et appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens à venir nombreux participer à un débat démocratique qui promet, nous en sommes sûrs, d’être riche et serein.


Portfolio

JPEG - 190.2 ko